23 juin 2013

La couleur des sentiments - Kathryn Stockett

« N'était-ce pas le sujet du livre ? Amener les femmes à comprendre. Nous sommes simplement deux personnes. Il n'y a pas tant de choses qui nous séparent. Pas autant que je l'aurais cru. »

Titre original : The Help
Auteur : Kathryn Stockett
Éditeur : Jacqueline Chambon
Nombre de pages : 517 pages
23,80€

Résumé :
Mississippi
Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s'occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L'insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s'enveniment, elle devra chercher du travail dans un autre ville. Peut-être même s'exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu'on n'a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l'ont congédiés.
Mais Skeeter, la fille des Phelan, n'est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s'acharne à savoir pourquoi Constantine, qui l'a élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même laisser un mot.
Une jeune bourgeoise blanche et deux bonnes noirs. Personne ne croirait à leur amitié, moins encore la toléreraient. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante.

Mon avis :
A Jackson, Mississippi, l'heure est encore à la ségrégation raciale. Tandis que les bonnes noires font les tâches ménagères, les riches femmes blanches se prélassent auprès de leur mari. Lorsque Skeeter Phelan, fille d'un producteur de coton, décide de raconter leur histoire, elle va se retrouver face à un défi des plus délicats. Sous la plume de Kathryn Stockett (dont c'est le premier roman), on découvre un univers qui nous est inconnu à nous, français : la ségrégation raciale. Présente en particulier dans le sud des Etats-Unis jusqu'au milieu des années 60, elle prit fin avec le Civil Right Act de 1964.
Dans ce roman de presque 600 pages, l'auteur raconte l'histoire d'une femme blanche qui va se lier à deux bonnes noires pour tenter de changer les choses. Mais les traditions sont difficiles à changer et il lui faudra tout son courage pour faire face à l'hostilité des Blanches et à la peur des Noires.
La multiple locution de l'histoire nous permet découvrir l'envers du décors de chaque personnage : leurs peines, leurs douleurs mais aussi leurs joies et leurs bonheurs. Skeeter, désabusé par la vie qui tente par tous les moyens de quitter Jackson, Aibileen qui travaille depuis 40 chez les Blancs sans se plaindre et Minny, grande gueule au grand coeur qui a déjà presque 20 renvoi derrière elle. On suit les espoirs et les déceptions mais surtout leurs peurs concernant le livre. Un livre dangereux, prêt à faire exploser leur petit monde.
J'ai eu beaucoup de mal à lâcher ce roman. Pourquoi Constantine est-elle partie ? Quelle est la chose Abominale qu'à fait Minny ? On rentre dans leurs vies privées, pour le meilleur et pour le pire. D'une plume douce mais incisive, Kathryn Stockett nous montre à quel point, Noir ou Blanc, riches ou pauvres, nous sommes tous pleins de secrets et de contradictions.
La fin est un peu rapide à mon goût mais, en y réfléchissant, il ne pouvait pas y avoir de meilleure fin. Malgré la « rébellion » des bonnes, le monde continue de tourner. En même temps, c'est un message plein d'espoir : même si beaucoup de Blancs furent obscènes et monstrueux avec les Noirs, il a existé des gens qui se sont battus contre ça.
Kathryn Stockett critique la ségrégation raciale mais, elle explique aussi dans le message de fin qu'elle l'a vécu. Qu'elle a été élevée par une bonne Noire lorsqu'elle vivait dans le Mississippi. Elle explique que c'est pour cette bonne, pour Demetrie, qu'elle n'a jamais pensé à interroger sur ces sentiments qu'elle a écrit ce livre.

Une critique de la ségrégation raciale sous une belle plume, dans une belle histoire. Que demander de plus ?

6 commentaires:

  1. J'ai une grande envie de relire ce roman! J'adore le film, je suis toujours émue quand Aibileen parle à la petite fille :)

    RépondreSupprimer
  2. J'avais beaucoup aimé ce livre, donc je suis tout à fait d'accord avec ta chronique ^_^
    Tu as eu l'occasion de voir le film ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, j'ai pas eu l'occasion. J'attendais d'avoir lu le livre avant de voir le film :)

      Supprimer
  3. Coucou c'est Stéphanie de Passiondu28 et maintenant d'unemalledeslivres. Je viens enfin voir ton nouveau blog. Désolé d'avoir mis un peu de temps avant de te suivre sur ton changement de plateforme mais maintenant c'est fait.

    RépondreSupprimer
  4. Concernant ce livre je l'ai lu moi aussi en juin et ça a été un vrai coup de cœur. J'ai aimé l'histoire, les personnages qui ne m'ont pas parues du tout caricaturé. Et puis j'ai aimé le fait que l'auteure ne fasse pas les méchants blancs contre les gentils noirs mais soit plus nuancés. Il n'y a que la fin où j'aurais aimé en savoir un peu plus.

    RépondreSupprimer
  5. J'ai adoré le roman, j'ai beaucoup aimé le film. C'est vraiment une très belle histoire ! (peut-être l'un des plus chroniqué pour le challenge ;) ) Hop, billet ajouté !

    RépondreSupprimer