19 août 2013

Une irrépressible et coupable passion - Ron Hansen

« L'instinct maternel, le désir paternel de préserver sa progéniture de tout danger, le bon sens, la décence due à un conjoint aiment ont tous été balayés par cette irrépressible et coupable passion. »

Titre original : A Wild Suger of Guilty Pleasure
Auteur : Ron Hansen
Editeur : Le Livre de Poche
Nombre de pages : 354 pages
7,10€

sumé :
Nebraska
1927. La voluptueuse Ruth Snyder est piégée par un mariage violent et sans amour.
Elle n'a plus qu'un obsession : se débarrasser d'Albert, son mari. Pour arriver à ses fins, elle tisse peu à peu sa toile autour de Judd Gray, un élégant représentant en lingerie féminine. De lettres secrètes en rendez-vous torrides, Ruth l'ensorcelle...
Inspiré par un crime qui a scandalisé l'Amérique et puisant dans les minutes du procès, les tabloïds de l'époque et les journaux intimes des amants, Ron Hansen nous livre un tableau époustouflant du New-York jazzy et alcoolisé des Années folles.

Mon avis :
En 1927, un terrible meurtre défraya la chronique aux États-Unis. Ruth Snyder, épouse d'un riche industriel new-yorkais, tua son époux avec l'aide son amant de l'époque Judd Gray, un simple représentant en lingerie. Se basant sur les rapports de police ainsi que sur les journaux de l'époque, Ron Hansen nous conte la dérive sanglante de ce couple passionné.
J'aime beaucoup les romans basés sur des faits réels (qu'ils soient historique ou non) et ce roman-là n'a pas échappé à la règle. Bien qu'on sache comment cela se finit, on se laisse emporter dans cette histoire sordide raconté avec brio par l'auteur. Sans tomber dans le pathos, il raconte la descente aux enfers de ce représentant de lingerie manipulé par une femme vile et dangereuse. Fascinant, c'est ce qui correspond le mieux à ce livre. On connaît la fin, on les sait coupables et pourtant, on ne veut pas lâcher le bouquin pour voir jusqu'où ils iront pour obtenir ce qu'ils veulent.
Il y a Ruth Snyder, une femme avide et dangereuse, cynique et froide, qui veut tuer son mari pour empocher une grosse somme d'argent. De l'autre côté, il y a Judd Gray, un homme insignifiant qui tombe sur le charme de cette femme et qui l'a suivra jusqu'au bout. En 360 pages, Ron Hansen nous montre jusqu'où l'amour peut mener : le meurtre. On pourrait haïr Ruth et avoir de la pitié pour Judd mais non. J'ai haï les deux tout autant, entre la femme manipulatrice et l'idiot finit qui tombe dans ses filets. Judd m'a légèrement exaspéré à baisser l'échine devant elle à chaque fois...
Contrairement à ce qu'on pourrait penser, ce livre est basé sur des preuves de l'époque et l'auteur ne tente pas d'influencer notre jugement. Grâce à une écriture assez froide, il nous mène calmement jusqu'à la nuit fatidique, en nous contant les faits, sans en rajouter. Il a, bien entendu, inventer des scènes comme dans tout roman, mais on sent qu'il n'a pas tenté de « créer » un autre caractères aux personnages. Je dois avouer que cette écriture m'a absorbé et j'ai dévoré les deux derniers chapitres du livre, pour savoir enfin comment cette dérive sanglante allait finir. Et je n'ai pas été déçu. De l'amour à la mort, ces deux-là ne se sont plus jamais quittés.

Une très bonne histoire romancée avec brio qui plaira aux amateurs de drames et des Années folles. 

7 commentaires:

  1. Je n'ai pas encore lu ce livre, mais d'après ce que tu en dis je te conseille Ann Rule, si tu ne connais pas encore :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je connais de nom, ma mère possède un de ses romans mais j'ai vu sur Internet qu'elle s'intéressait aux tueurs en série depuis qu'elle avait côtoyé Ted Bundy au travail. Je pense me pencher sur ses livres, je suis assez *fascinée* par les tueurs en série ^^'
      (Dans le même genre, il y a Stéphane Bourgoin qui écrit sur les tueurs en série depuis que sa compagne a été assassiné par l'un d'entre eux !)

      Supprimer
    2. Elle a pas fait que les tueurs en séries, elle a écrit aussi sur des drames plus intimes. Mais celui qu'elle a écrit sur Ted Bundy est vraiment bien, certains passages font froids dans le dos !

      Supprimer
    3. Les drames plus intimes, c'est moins ma tasse de thé que les tueurs en série ^^" Mais je tenterais le roman qui se trouve dans la bibliothèque de ma mère pour voir :)

      Supprimer
  2. Je note ce livre. Hop, billet ajouté !

    RépondreSupprimer
  3. Ce livre m'intéresse, surtout pour le côté NY Jazzy et années folles que j'aime beaucoup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le côté NY et jazzy est bien décrit, il devrait te plaire :D

      Supprimer