7 octobre 2013

La maison aux esprits - Isabel Allende

« Voilà pourquoi ma grand-mère Clara remplissait ses cahiers : pour voir les choses sous leur vraie dimension et déjouer les pièges de la mémoire. »

Titre original : La Casa de los Espiritus
Auteur : Isabel Allende
Editeur : Le Livre de Poche
Nombre de pages : 541 pages
6,50€

sumé :
Une grande saga familiale dans une contrée qui ressemble à s'y méprendre au Chili.
Entre les différentes générations, entre la branche des maîtres et celle des bâtards, entre le patriarche, les femmes de la maison, les domestiques, les paysans du domaine, se nouent et se dénouent des relations marquées par l'absolu de l'amour, la familiarité de la mort, la folie douce ou bestiale des uns et des autres, qui reflètent et résument les vicissitudes d'un pays passé en quelques décennies des rythmes ruraux et des traditions paysannes aux affrontements fratricides et la férocité des tyrannies modernes.

Mon avis :
Dans un pays qui ressemble à s'y méprendre au Chili, nous suivons l'histoire de trois générations d'un même famille, entre fraternité et haine, de la démocratie à la dictature, de Clara la clairvoyante à sa petite-fille qui rêve de sauver le monde.
J'ai découvert le nom d'Isabel Allende lors d'un Partenariat sur Livraddict (auquel je n'ai pas participé) et ce nom m'avait titillé l'oreille. Quelques jours plus tard, en tombant sur ce livre au milieu des dizaines de titres d'auteurs russes se trouvant dans la bibliothèque de mon beau-frère, je l'ai sorti et me suis plongée dedans. Et je ne regrette pas. J'ai passé un excellent moment au côté de ces trois générations, toutes différentes mais en même temps si semblables. J'ai ri, j'ai pleuré, je suis tombée amoureuse de certains personnages et j'en ai haï d'autres jusqu'à la moelle. Tout un arc-en-ciel de sentiments m'ont traversés lors de 541 pages, sans que l'ennuie ne guette. Un coup de cœur !
On suit l'histoire d'une famille sur trois générations, pendant tout le XXe siècle, le siècle de tous les changements dans le monde. Bien que le pays ne soit pas mentionné, il ressemble beaucoup au Chili natal de l'auteure, ce Chili conservateur qui va aller jusqu'à tomber sous une dictature militaire de général Pinochet en 1973. A sa manière, de façon détournée, Isabel Allende critique ces gens, ces conservateurs, qui en quelques décennies, par peur du communisme, vont plonger leur pays dans la guerre civile et l'horreur. De l'arrivée des premières voitures à la montée au pouvoir de Pinochet, on est emporté dans la tourmente de l'histoire mais aussi dans celle, plus personnelle, de cette famille pas comme les autres.
Il est impossible de refermer ce livre en se disant « J'ai aimé aucun personnage. ». Ils sont tous tellement différents, tellement excentriques à leur manière que tout le monde finit par être conquis par un membre, ou un autre, de cette famille pas comme les autres. Des arrières grands-parents Del Valle, aux multiples filles et à l'arrière petite-fille Alba qui rêve de sauver le monde, on passe par toutes les couleurs de l'arc-en-ciel. Certains sont irascibles comme Esteban et d'autres donnent envie de vivre dans le même monde féerique comme Clara. Je dois avouer que dans mon cas, je suis tombée follement amoureuse de Clara, que j'ai trouvé drôle et touchante, avec son caractère inflexible et ses amis les esprits qui peuplent sa maison haute en couleur.
La plume de l'auteure n'est pas prise de tête (les personnes qui lisent régulièrement mon blog savent que mon précédent livre m'a donné la nausée à cause de son écriture alambiquée), même quand les phrases sont longues, elles ne sont pas complètement fouillis. Les chapitres se lisent à une vitesse folle, on ne voit même pas les pages tourner, les paragraphes passer. J'avais un mal fou à lâcher mon livre pour suivre mes cours, je voulais tellement savoir la suite. J'en devenais complètement accro. Il y a aussi quelque chose qui pourrait déstabiliser certains lecteurs mais qui m'a beaucoup plus : à certaines fin de paragraphes ou de chapitres, Isabel Allende donnait des indices sur ce qui allait arriver plus tard à tel ou tel personnage, sans raconter l'histoire mais juste en donnant assez d'informations pour avoir envie de se dire « Je veux savoir ce qui va lui arriver ! ». Je sais que j'ai critiqué cette attitude dans d'autres livres mais là, c'est fait de manière si subtile, sans en faire tout un paquet que j'ai adoré cette idée mais je sais que cela pourrait ne pas plaire à d'autres, ne venez donc pas me dire que je vous ai pas averti !


Une fresque familiale passionnante, des personnages recherchés ont fait que j'ai refermé ce livre un sourire aux lèvres. Un immense coup de cœur !

1 commentaire:

  1. J'aime beaucoup le titre et ton avis m'a convaincu ! Je le note :) De plus, j'aime bien découvrir de nouveaux auteurs

    RépondreSupprimer