28 février 2014

La Trilogie de l'Empire, tome 1 : Fille de l'Empire, Raymond E. Feist et Janny Wurts

« Elle ne faisait plus qu'une avec la terre acoma, et elle retournerait un jour à cette terre, comme les esprits des morts. »


Alors qu'elle allait prêter serment à la déesse Lashima et entrer dans les ordres pour le reste de sa vie, Mara apprends la mort de son frère et de son père. Elle devient donc l'héritière des Acoma et doit prendre la tête de la famille sans attendre. Entre complots, assassinats, alliances et mésalliances, elle va devoir se faire une place dans le Jeu du Conseil pour redorer l'honneur de sa famille.
Je dois l'avouer, j'ai commencé ce livre il y a des mois de ça et je l'ai abandonné comme un malpropre sans raison. Recommencé cette semaine, il a été vite lu. J'ai été emporté dans l'univers créé par R. E. Feist et J. Wurst, je ne voyais pas les pages passer et l'horloge tourner. On suit donc Mara, nouvellement chef d'une grande famille, qui doit faire face aux manigances des autres chefs contre son clan et elle, le tout dans un univers ressemblant à s'y méprendre au Japon médiéval agrémenté d'un peu de magie et de quelques créatures. Avec une plume pleine de détails et descriptions, les auteurs nous plongent dans un univers tellement bien construit qu'on y croit sans hésiter une seconde.
On voit Mara grandir et murir sous nos yeux et chaque page, chaque chapitre nous offre son nouveau lot de rebondissements. C'est vrai que la construction du roman est facile, lorsqu'un rebondissement est fini, un nouveau arrive mais ça ne m'a pas dérangé plus que ça. J'ai quand même été emporté, je voulais savoir comment elle allait s'en sortir, si elle allait arriver au bout de sa vengeance et surtout, jusqu'où elle était prête à aller pour ça. On suit avec passion ses choix et ses craintes, découvrant au fur et à mesure tout l'ampleur de sa ruse et de son pouvoir. Se mettant dans des situations terriblement risquée, elle réussi à chaque coup de poker à retourner la situation à son avantage et ça tient le lecteur en haleine.
J'ai ri des manigances de Mara envers son époux, de ses ruses envers ses ennemis et je me suis beaucoup attachée à elle. Souvent audacieuse, encore plus souvent à la limite du suicidaire, on est touché par cette jeune femme qui doit gérer un domaine entier sans entraînement. Femme forte aussi, elle va réussir à plier la coutume à son avantage lorsqu'elle le pourra. J'ai aussi beaucoup aimé Papéwaio qui la suivrait jusqu'au bout du monde pour la protéger. Guerrier fidèle, il fait preuve d'un esprit tactique et d'une imagination sans faille, tout comme sa maîtresse. Il est l'un des personnages fort de ce roman. En fait, toute la maisonnée proche de Mara sont des personnages clés pour l'histoire et on s'attache très facilement à eux, même si s'y identifier est beaucoup moins aisé.
Pennsylvanie

Un livre à la construction facile mais qui nous entraîne dans un univers et une intrigue original et fascinant qui nous tient en haleine tout le long. Espérons que les deux prochains tomes soient d'aussi bons crus.




Daughter of the Empire, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Anne Vétillard, Raymond E. Feist et Janny Wurts. Milady (2013). 600 pages. 9€.

1 commentaire: