25 mai 2014

Les enfants de Willesden Lane - Mona Golabek et Lee Cohen

« Accrochez vous à votre musique. Elle sera votre meilleure amie. »


Mona Golabek nous raconte l'histoire de sa mère, Lisa Jura, pianiste virtuose qui survécut à la guerre grâce au Kindertransport qui l'envoya en sécurité en Grande-Bretagne. Le Kindetransport est un événement méconnu de cette sombre période alors qu'il permit de sauver près de 10.000 enfants juifs entre 0 et 17 ans venant d'Europe de l'Est. On suit l'histoire de Lisa depuis Vienne envahit par les allemands à la capitulation allemande.
Lisa est une jeune fille fantastique, très forte et qui prendra son courage à deux mains pour tenir la promesse qu'elle a fait à sa mère. J'ai aimé suivre son évolution, la voir passer d'une petite fille effrayée seule dans nouveau pays à une femme qui se bat pour atteindre ses rêves. J'ai un profond respect pour elle, pour ce qu'elle a accomplit.
La pension de Mme Cohen m'a redonné foi en l'humanité, en la bonté de l'homme. Des enfants de tous âges y vivent en harmonie, attendant la fin de cette guerre pour rentrer chez eux. Gina m'a exaspéré tout le long, Aaron aussi, surtout lorsqu'il tente de culpabiliser Lisa mais j'ai adoré Hans, le fils de Mme Cohen, lui aussi un virtuose de la musique.
La musique a une place prépondérante dans ce roman et on tourne les pages au rythme de Mozart, de Beethoven ou de Chopin, voguant sur des mers musicales plus douces les unes que les autres. Je n'y connais rien en musique classique et pourtant, c'est comme si j'entendais Lisa jouer dans un coin de la pièce et que je lisais son histoire au grès de ses musiques.
L'Holocauste n'est jamais loin et toutes les références à celui-ci m'ont tordu le cœur. A un moment, l'auteure écrit « Dix mille paraissait un nombre dérisoire, au regard de l'ampleur de la catastrophe qui commençait à se révéler » et lorsqu'on se lit ce roman, on se rend compte que 10.000 c'est déjà beaucoup. C'est une bouffée d'espoir face à ce monde de brutes dans lequel nous vivons.

Plus qu'un témoignage, c'est une femme qui rend un vibrant hommage à sa mère et à tous les enfants du Kindertransport. A lire sans hésitation !


The Children of Willesden Lane, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Luc Rigoureau, Mona Golabeck & Lee Cohen. Hacehtte (2013). 356 pages. 11,90€.

4 commentaires:

  1. Un très beau livre. Les personnages et l'histoire m'ont énormément touché <3

    RépondreSupprimer
  2. J'ai aussi beaucoup aimé, et comme tu dis on a l'impression que les notes sortent des pages, on entend Lisa. J'ai eu une préférence pour le passage où elle joue le concerto de Grieg :)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai adoré également! :) Une sacrée histoire qui apporte beaucoup d'émotion :D

    RépondreSupprimer
  4. Une merveilleuse lecture <3 J'ai été très touchée par l'histoire de Lisa Jura...

    RépondreSupprimer