9 juillet 2014

A Song of Ice and Fire, book 1 : A Game of Thrones - George R. R. Martin

« Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you. »


La chronique d'aujourd'hui est assez différente des précédentes parce que là, je me sens tellement fraîche d'avoir fini ce roman. Aujourd'hui, je vais vous donner mon avis sur l'intégrale 1 de A Song of Ice and Fire que j'ai lu en vo. 780 pages en anglais, un vrai record pour moi.
Lorsque Robert Baratheon, roi des Sept Couronne, demande à son vieil ami Ned Stark de devenir la Main du Roi et de quitter son Nord natal pour venir s'installer à la capitale, le royaume entre dans une nouvelle ère mouvementée. Je dois avouer qu'au début, la construction du livre m'a un peu déboussolée, le fait de changer de locuteur à chaque chapitre n'est pas très courant et j'ai craint de vite me perdre mais que nenni. Au fil des pages, on se rends à quel point cette multiplicité de locution offre un éventail infini de possibilité et de fils conducteurs à l'histoire. De plus, le prologue m'a délicieusement fait peur, et m'a fait entrer dans cet univers à pieds joints. Cette forêt glacée, ces hommes effrayés par quelque chose d'inconnu et d'incompréhensible, j'avais envie d'en savoir plus.
Ne vous attendez pas à quelque chose de facile, GRRM vous rira au nez. Ce livre déborde de détails qui peuvent paraître insignifiants au premier abord mais qui prennent tous leurs sens au fil des pages. Il n'y a pas de temps mort, chaque chapitre se finit sur une révélation ou sur un événement inattendu. On rencontre des tonnes et des tonnes de personnages et chacun à un passé même les plus secondaires, ceux qui ne resteront présent qu'un chapitre maximum. L'auteur n'a rien laissé au hasard, tout se suit et s’emboîte à merveille. On suit la même histoire du point de vue de plusieurs hommes et femmes, avec leurs défauts et peurs, offrant une vision d'ensemble des faits et gestes des drames et des intrigues qui se déroulent.
La principale raison qui fait que ce livre est fantastique à mes yeux est ses personnages. Ni blancs, ni noirs, l'auteur nous offre une galerie d'hommes et de femmes complexes, qui agissent plus selon leurs envies que selon la morale. Le personnage le plus “gris” de cette histoire reste Tyrion Lannister que j'ai personnellement beaucoup apprécié. Mal-aimé par son père mais très proche de son frère aîné, j'ai lu ses chapitres avec ferveur parce qu'il me faisait souvent beaucoup rire. Daenerys fut aussi mon coup de coeur personnel pour tout ce qu'elle représente. Elle offre une figure féminine très intéressante, une gamine apeurée qui devient, au fil des pages, une femme forte et rebelle qui refuse de se laisser marcher sur les pieds. Son dernier chapitre reste le plus magistral de cette intégrale.
Un grand point de la version anglaise que je possède sont les appendices disponibles dedans et qui, il me semble, n'existent pas dans les versions françaises. Au début du roman, on trouve plusieurs cartes : un plan large sur Westeros puis deux plans rapprochés sur le Nord et le Sud du royaume ainsi qu'une carte que j'ai mis un temps fou à comprendre. C'est en fait, la partie Sud du continent d'Essos que... qui ne sert à rien dans le premier tome car les Dothraki vivent au Nord de l'endroit représenté... A la fin, les autres appendices sont aussi très utiles pour tous les gens perdus dans la multitude de personnages. Ils recensent, par grandes familles, les noms et les statuts des personnages vus ou mentionnés du roman. De plus, on une explication de l'origine de chacune d'entre elle ainsi que l'image de leur blason et leur mantra. Je ne comprends pas que les traducteurs français ne les ait pas ajoutés au intégrales françaises.
A tout ceux qui ont vu la série et qui rechignent à lire les intégrales : arrêtez de faire vos pécores. J'ai vu la saison 1 pendant que je lisais cette intégrale et bien qu'elle soit fantastique, le livre est quadruplement meilleur car plus fourni en détails et en intrigues. La série ne fait que survoler certains points qui prennent une certaine place dans le roman. Lisez-les, vous ne serez pas déçus.

New Jersey
Avec A Game of Thrones, GRRM nous offre un début de saga magistral, fourmillant de détails, d'informations, de prophéties qui ouvrent de nombreuses voies de compréhension et d'interrogation pour le futur de ses personnages. L'alternance des points de vue donne une vision d'ensemble d'un univers sombre et complexe qui pourrait faire s'échouer sur les rochers de nombreux lecteurs mais qui réjouiera tous ceux qui garderont le cap.



A Song of Ice and Fire, book 1, G. R. R. Martin. Harper (2011). 780 pages. £8,99.

4 commentaires:

  1. Alors lui c'est décidé, je l'emmène dans le sud ! Je ne le finirai certainement pas pendant ma semaine de vacances mais ça sera une bonne occasion de m'y plonger.
    D'ailleurs, j'ai l'intégrale J'ai lu et sans avoir tout ce que tu décris, j'ai au début la liste des principaux personnages par famille et à la fin deux cartes, une du nord, une du sud.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah il y a des appendices dans la version française ? J'avais lu des gens se plaindre qu'il n'y en avait aucune (en tout cas, c'est pas la traduction de celles anglaises d'après ce que tu me dis).
      Bonne lecture, j'espère qu'il te plaira autant qu'à moi.

      Supprimer
  2. J'avais beaucoup aimé, même si je n'ai pas été aussi courageuse que toi pour le lire en VO! Il faudrait que je me décide à lire la suite maintenant!

    RépondreSupprimer
  3. Hop, billet ajouté ! (une série que je vais commencer.... un jour ! En tout cas, j'en ai très envie ... )

    RépondreSupprimer