24 août 2014

Un tueur si proche - Ann Rule

« Ted ne correspond à aucun schéma préétabli. Nul ne peut s'intéresser à son histoire et décréter que ce qui s'est produit était inéluctable. En fait, c'était incompréhensible. »


Aujourd'hui, je vais vous parler d'un livre que je voulais lire depuis de nombreuses années et que j'ai enfin trouver sur une foire à tout le week-end dernier. Il s'agit d'Un tueur si proche d'Ann Rule.
Ann Rule est une romancière américaine qui a commencé à écrire des romans de fiction tiré de crimes réels après avoir découvert qu'un de ses amis n'était autre que Ted Bundy, le tueur en série. Ce roman-là, qu'elle a mis des années à écrire, raconte l'affaire Bundy et ses liens avec lui.
On ne ressors pas la même après ce genre de lecture. Le New York Times dit qu'il est « aussi terrorisant qu'une fenêtre qui claque en pleine nuit » et je n'aurais pas trouvé mieux pour décrire ce livre. Vu du point de vue d'Ann elle-même, on découvre au fil des pages ses liens avec Ted Bundy, sa position face aux accusations dont il fit l'objet, ses doutes sur sa culpabilité. On est pris au piège de cette histoire qui fait froid dans le dos.
Ann Rule décrit avec méthode et précision les crimes dont fut accuser Bundy, les enlèvements, les meurtres, la nécrophilie ainsi que l'état des cadavres lors de leur découverte. Rien n'est caché, rien n'est atténué et son horreur s'étale sous nos yeux terrifiés. Je l'ai lu seule dans un parc en pleine journée et je n'étais pas très à l'aise. La personnalité de Ted Bundy est fascinante : un jeune homme diplômé, beau garçon dans la vie courante qui se transforme en monstre aux fantasmes sexuels immondes dès que le rideau est tiré. Ann Rule analyse très bien les raisons des dérives personnelles du tueur. Elle explique même en avoir discuté avec lui par lettre, et qu'il réfutait ses analyses.
Je vous l'avoue, je suis très intéressée par la thématique des tueurs en série mais aussi de ce qui touche aux catastrophes humaines – weird, je sais – et ce livre-là m'a beaucoup plu. Il m'a fait peur mais il m'a en même temps passionné de bout en bout. On ne peut pas le lâcher, on veut savoir jusqu'où Bundy est allé dans son horreur personnelle. Décrit comme un sociopathe, sa technique d'enlèvement est passée au peigne fin, racontée et explorée dans les moindres détails.
Et il y a les survivantes, celles qui se sont enfuies ou qu'il a laissé partir. Comment se reconstruit-on en découvrant que l'homme qui a tenté de nous enlever est l'un des plus grand tueur des États-Unis ? C'est ce qu'Ann Rule décrypte à la fin de son roman. Son épilogue se situe dix ans après le passage de Ted sur la chaise électrique et elle raconte recevoir des lettres et des appels de femmes pensant lui avoir échappé dans les années 70. Pour certaines, Ann Rule explique qu'elles se trompent mais pour d'autres, elle sait que c'était bien lui. C'est insoutenable d'horreur.
Pourtant, elle continue de l'apprécier. C'est assez déstabilisant de découvrir qu'après avoir découvert qu'il était bien coupable, l'auteur à continué de l'appeler régulièrement, de l'aider financièrement parce que malgré les preuves, elle n'arrivait pas à lier le Ted qu'elle connaissait à celui décrit par la justice. On se rend compte à quel point cet homme était pervers, qu'il utilisait les femmes de son entourage jusqu'à obtenir ce qu'il voulait avant de les abandonner.
Utah

Un livre qui vous glacera jusqu'aux os écrit par une des « femmes de Bundy » qui vous fera rentrer à l'intérieur même de cette histoire horrifique et ne vous laissera pas en ressortir indemne. A lire absolument !




The Stranger besides me, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Xavier Perret, Ann Rule. Le Livre de Poche (2004). 541 pages. 7,50€.

2 commentaires:

  1. Je l'avais lu il y a longtemps, et je l'avais trouvé vraiment très impressionnant et dur. Le Ann Rule qui m'a le plus marqué !

    RépondreSupprimer