5 octobre 2014

World War Z : Une histoire orale de la guerre des Zombies - Max Brooks

« On connaissait les faits. Il fallait juste trouver quelqu'un pour les croire. »


Bon, restons calme. Inspire, expire, inspire, expire. Non en fait je vais pas... omg j'avais pas été emporté par de la science-fiction à ce point depuis bien longtemps.
World War Z pour World War Zombie, la Guerre mondiale des Zombies qui s'est abattue sur Terre au début du XXIe siècle. On est quelques années après la Victory Day et un journaliste américain a décidé d'aller à la rencontre de survivants, civils et militaires, pour leur demander de raconter leur guerre. Voilà comment est né ce docu-fiction passionnant. Dès les premières lignes, le narrateur de ce document nous parle comme si nous avions nous-mêmes vécu cette guerre des Zombies, que nous étions nous-mêmes des survivants. Comment ne pas entrer dans une histoire pareille lorsqu'on vous inscrit dedans ? L'introduction passée, on est balancé directement dans les témoignages de ces survivants, aux quatre coins de la planète.
Le découpage du livre est intéressant car il suit la progression de la guerre. D'abord les premiers symptômes, puis la Grande Panique, l'invasion totale et enfin, la reconquête des territoires perdus. J'étais à fond dans avec les personnages, j'étais passionnée par leurs histoires. Les défaites, les victoires, les pertes humaines, les évacuations. Tout est détaillé, rien n'est laissé au hasard. L'auteur a survolé tous les aspects possibles de la guerre.
J'ai aussi beaucoup, beaucoup apprécié qu'il ne centre pas ses témoignages seulement sur les États-Unis – ce que les américains ont trop tendance à faire à mon avis – mais d'aller voir au quatre coins de la planète ce qui s'est passé et commence ça s'est passé. Chaque pays a réagi selon ses règles, ses pensées et c'est fascinant à découvrir – en particulier la Corée du Nord qui est tellement réaliste ! Ce ne fut pas tous les jours faciles, pas tous les jours agréable mais les humains ont tenu le coup.
J'ai vu le film avant de lire le bouquin et... ça n'a rien à voir. Excepté le titre et les zombies – et quelques petits détails par ci par là – les deux sont deux entités culturelles différentes pourtant, visionnez le livre et lisez le film. Chacun apporte une vision de l’œuvre à sa manière, chose que j'ai beaucoup aimé – même si le film m'a fait faire quelques bonds.

Je suis facilement influençable et j'ai facilement peur et ce roman m'a doucement fait frissonner de peur. On est pris dans l'histoire et on y croit à fond. L'histoire est passionnante et le format docu-fiction du roman envoie du pâté. 

World War Z, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Patrick Imbert, Max Brooks. Le Livre de Poche (2010). 535 pages. 7,50€.

2 commentaires:

  1. Tu me donnes envie de sortir ce roman qui est dans ma PAL. Pourtant, après avoir vu l'adaptation au cinéma, je l'avais enfoui bien profondément. Le film était une catastrophe ! Mais ton billet me donne de l'espoir pour la lecture du livre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le livre n'a vraiment rien à voir avec le film, ne t'empêche pas de le lire seulement parce que tu n'as pas aimé le film, tu risque de la regretter !

      Supprimer