20 avril 2015

L'appel de Cthulhu - H. P. Lovecraft

« Nul ne saurait décrire le monstre ; aucun langage ne saurait peindre cette vision de folie, de chaos, de cris inarticulés, cette hideuse contradiction de toutes les lois de la matière et de l'ordre cosmique. »


En ce début de printemps, les éditions Points ont sortis une nouvelle traduction dy célèbre Appel de Cthulhu de Lovecraft. Accompagné d'un concours, cette réédition à pour but de faire découvrir à tous cet auteur culte de science-fiction.
Vous vous êtes déjà fait peut tout seul en lisant un livre alors que vous êtes entouré d'environ la moitié de la population de Paris serrée comme des sardines dans le même espace ? Moi oui, et ce fut une expérience traumatisante.
La description de Cthulhu n'arrive qu'à la fin mais l'atmosphère créée par Lovecraft, le thème qu'il traite et la façon dont il le traite m'a filé une sacrée chair de poule. C'est terrifiant sans tomber dans le glauque, c'est terrifiant parce que ça semble trop réel. 
De vieux mythes en processions démentielles, de croyances ancestrales en meurtres rituels, le culte de Cthulhu recouvre le monde entier, pour la plus grande peur du locuteur, qui enquête dessus à la mort de son oncle.
Rhode Island
Paranoïaque, il devient, paranoïaque, vous deviendraient face au culte de Cthulhu. Il ne vous laissera jamais en paix, attendant dans les profondeurs de la mer de pouvoir renaître et, de nouveau, régner sur Terre.




The Call of Cthulhu, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par François Bon, H. P. Lovecraft. Points (2015). 88 pages. 4,90€.

1 commentaire: