1 mai 2015

Parce qu'ils sont arméniens - Pinar Selek

« Oui, témoigner est une responsabilité. Témoigner avec les mots du coeur, en étant maître de sa parole. »


Le 24 avril, ce fut les 100 ans du début du génocide arménien, qui fit 1 million et demi de victimes. Peu reconnu, en partie parce que la Turquie actuelle, héritière de l’Empire ottoman qui fut l’auteur du massacre, ne l’a jamais officiellement accepté.
Pinar Selek n’est pas arménienne mais elle a décidé de parler d’eux avec son cœur. Des livres avec des chiffres, il en existe des centaines. Des livres avec des successions de dates aussi. Celui-ci est différent, ce n’est pas un témoignage sur le génocide en lui-même mais sur ses conséquences et sa place dans la société turque aujourd’hui.
C’est de l’humain, du concret qu’on découvre dans ces pages et c’est passionnant. Elle mélange ses souvenirs, sa détention au début des années 2000, son adolescence dans un lycée privé de la capitale et des histoires plus récentes. C’est sa prise de conscience face à l’intériorisation du négationnisme de son pays face à cette tragédie.
Elle s’auto-analyse mais aussi ses amis, ou ses anciennes connaissances arméniennes sur leur place, leur sentiments en tant que descendants de victimes. Plusieurs facettes des arméniens actuels sont évoquées, à travers tout d’abord ses anciennes camarades de classe au lycée, ses camarades timides, qui tentaient par tous les moyens de ne pas se faire remarquer mais aussi à travers la figure de Hrant Dink – que j’ai découvert dans ce texte – un activiste arménien qui refusait de se taire et qui fut assassiné en 2007 par le pouvoir.

C’est un texte de court, à peine 100 pages mais c’est un texte fort, plein d’empathie qui ouvre vers un questionnement sur la place de la mémoire – et de sa négation – dans une société qui ne reconnais pas son passé.

Parce qu'ils sont arméniens, Pinar Selek. Liana Levi Piccolo (2015). 96 pages. 10€.

1 commentaire:

  1. Mes grands parents sont arméniens, ce livre est dans ma liste, j'ai hâte de le lire

    RépondreSupprimer