16 juin 2015

La carte des Mendelssohn - Diane Meur

« C'est la marche de l'Histoire, petite fille, que tu viens de résumer là. »


Felix Mendelssohn, le chef d'orchestre, est le petit-fils de Moses Mendelssohn, le philosophe. Mais qui est l'homme entre les deux, le père du premier et le fils du second, qui sert de liaison entre ces deux grands personnages. C'est la question que s'est posée Diane Meur et d'où est parti ce roman.
Vous ne connaissez pas les Mendelssohn ? Pas d’inquiétude, moi non plus avant de lire cet ouvrage mais grâce à l'auteure, vous allez les découvrir d'une façon exceptionnelle. Partant d'un homme qu'on l'ont a oublié, elle va dérouler leur arbre généalogique jusqu'à la 7e, voire la 8e génération après Moses. Une génération en vie et éparpillée dans toute l'Europe aujourd'hui.
Si le livre se nomme « La carte des Mendelssohn », ce n'est pas par hasard. Pour essayer de comprendre cette immense famille, Diane Meur a créé sur du Bristol un arbre généalogique de la famille, arbre qui fait près de deux mètres de long. Une petite – minuscule même – partie est insérée au début de l'ouvrage, qui ne couvre que la moitié du quart de la première génération et elle est déjà effrayante. Chapeau à l'auteure pour avoir mener un tel projet à bien.
En septembre, dans toute les parutions de la Rentrée Littéraire, prenez le temps de vous intéressez à ce titre, seul ouvrage publié par Sabine Wespisier Editeur pour la littérature française (ce qui veut dire beaucoup de choses), prenez le temps de découvrir cette famille pas comme les autres. Vous risquez de vous perdre dans toute cette famille mais gardez le cap et tout se passera bien. Ce livre risque d'être l'une des pépites de la Rentrée. Je crois beaucoup en lui.

Un roman-monde sur une famille sans pareille dans l'histoire Européenne, qui deux siècles plus tard, laisse encore une trace forte de la culture mondiale. Un roman qui fait voyager, rêver et apprendre de nombreuses choses en même temps, une vraie réussite.

La Carte des Mendelssohn, Diane Meur. Sabine Wespisier éditeur (2015). 461 pages. 25€.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire