4 avril 2016

Zero : Ils savent ce que vous faites - Marc Elsberg

« Internet n'est pas un nouveau monde, mais plutôt une extension de ce que nous connaissons déjà. De la même manière, on y ment, on trompe, on intrigue, on vénère, on se moque, on hait, on aime etc., comme partout dans la vraie vie. »


Freemee est un formidable outil qui offre à ses utilisateurs des conseils, de l'aide, pour améliorer sa vie quotidienne. Lorsque l'ami de sa fille est tué lors d'une course-poursuite retransmise en direct sur les réseaux, Cynthia Bonsant, journaliste au Daily à Londres, va partir à la recherche des non-dits de cet empire des big data.
J'avais adoré le premier roman de l'auteur l'année dernière, qui contait une Europe dont les réseaux électriques étaient coupés par des pirates informatiques. Surfant là encore sur le sujet de l'hyper-informatisation de nos vies, Marc Elsberg joue avec les réseaux sociaux actuels pour en dénoncer les travers.
Le problème avec cet auteur, c'est qu'il va au bout de choses. Enfin, un problème et une qualité aussi. C'est extrêmement bien documenté comme roman, peut-être trop à certains instants. Beaucoup d'informations sont disséminées au fil des pages, pas toujours très facile à comprendre lorsqu'on est pas un as en informatique.
Il faut s'accrocher même si c'est ardu parce que, lorsqu'on entre dans le vif du sujet, c'est mille fois plus intéressant que le début qui commence en beauté. Parce qu'il n'y a pas que Freemee d'impliquer. Lorsque Zero, un organisme créé pour « combattre l'hydre des données » entre dans la danse, les choses se corsent. Qui sont-ils ? Quelle est leur motivation ? Leurs buts ?
C'est une course-poursuite haletante autour du monde entre Cynthia Bonsant, la journaliste qui veut des réponses, Zero – qui veut aider Cynthia, Freemee – qui veut faire taire Cynthia – et la CIA – qui cherche à détruire Zero. Un magnifique melting-pot de gens qui veulent tous se mettre des bâtons dans les roues. De Londres à New-York en passant par Vienne, tout le monde est concerné.
C'est des personnages hauts-en-couleur, tous avec leurs motivations, qui commence à se manipuler et à se soupçonner les uns et les autres. Ils cachent tous leurs propres secrets, et de nombreux retournements de vestes sont à prévoir au court de la lecture. On se fait avoir jusqu'au bout.
Lors de ma lecture de Black-Out l'année dernière, j'avais été frustrée par la rapidité de la conclusion de l'histoire. A la lecture de Zero cette année, j'ai été frustrée par la rapidité de la conclusion de la traque mais je crois comprendre que c'est une des marques de fabrique de l'auteur. Au lecteur de réfléchir sur les suites de ces événements.

Deuxième roman de l'allemand Marc Elsberg, Zero : Ils savent ce que vous faites, est encore une fois un texte engagé sur les dérives possible de la sur-informatisation de notre vie courante. Une traque journalistique qui fait réfléchir les personnages sur leur place face à cette immense océan de données mais aussi le lecteur, sur sa place sur les réseaux sociaux actuels.

Zero : Sie wissen, was du tust, traduit de l'allemand par Pierre Malherbet, Piranha (2016). 419 pages. 22,90€.

1 commentaire:

  1. Si j'ai l'occasion pourquoi pas le lire mais je ne suis pas trop attirée par tout ce qui est récit sur la nouvelle technologie etc :)

    RépondreSupprimer